14 solutions SEO + 10 logiciels pour optimiser le référencement naturel de son site internet SaaS et attirer plus de trafic

14 solutions SEO pour optimiser le référencement naturel de son site internet SaaS

© Auteur : Grégory Coste – Article publié le 07/06/2020 à 16h26 – 🕑  Temps de lecture : 60 minutes – Ajoutez cet article à vos favoris !

Les éditeurs de logiciels SaaS les plus compétitifs utilisent le SEO (Search Engine Optimisation, ou optimisation pour les moteurs de recherche). Le référencement naturel d’un site web est en effet une composante importante d’une stratégie inbound marketing. Il offre dans un premier temps de maximiser votre visibilité dans les résultats de Google. Dans un second temps, accompagner le prospect par du contenu adapté pour le faire mûrir sa décision d’achat permet aux entreprises SaaS de lever toutes les objections.

Dans cet article, je mets à disposition des sociétés SaaS 14 solutions SEO. J’indique également 10 logiciels afin de les aider à optimiser le référencement naturel de leur site internet pour attirer plus de trafic, donc plus de clients. Commençons par préciser les 10 avantages du SEO pour la croissance des entreprises SaaS.

Les 10 avantages du SEO pour 1 site internet SaaS

  • Avantage n° 1 : concentrer ses efforts sur des actions rentables. En vous focalisant sur les mots-clés (c’est-à-dire les vraies questions que posent vos prospects utilisateurs sur les moteurs de recherche), vous rédigez des contenus qui les intéressent vraiment. Laissez tomber la technique du doigt mouillé !
  • Avantage n° 2 : être trouvé facilement par ses prospects. En positionnant votre site web sur les bons mots-clés dans Google, vous attirez vos prospects avec le contenu spécifique et les réponses qu’ils cherchent.
  • Avantage n° 3 : augmenter le trafic de son site de manière exponentielle. Plus vous avez de mots-clés positionnés, plus vous attirez un nombre grandissant de visiteurs qualifiés.
  • Avantage n° 4 : générer plus d’utilisateurs pour son logiciel. Suivons la logique métier : mathématiquement, vous intéressez des prospects sur une thématique précise liée à votre solution SaaS. Plus vous avez de trafic qualifié, plus le nombre d’utilisateurs augmente, surtout si vous offrez une période d’essai de votre solution SaaS.
  • Avantage n° 5 : valoriser son image de marque en rendant service à son audience. Comme vous attirez vos prospects avec du contenu qui les intéressent VRAIMENT, vous dégagez une image d’expert, généreux, qui inspire la confiance. La confiance est le socle d’une relation et d’une image de marque durables.
  • Avantage n° 6 : déclencher de la recommandation sociale. La preuve sociale est un besoin humain.Vos contenus sont trouvés et appréciés ? En fournissant des contenus exceptionnels qui correspondent aux mots-clés, vous bénéficiez de partages et d’un bouche-à-oreille positifs. Votre e-réputation est au beau fixe.
  • Avantage n° 7 : générer un flux de leads qualifiés et de clients réguliers. Plus vous traitez de mots-clés par le contenu, plus vous attirez du trafic qualifié. Le nombre de leads chauds et de clients augmente, c’est mathématique.
  • Avantage n° 8 : accompagner ses prospects dans le parcours d’achat. Qui mieux que vous pour expliquer de quelles manières votre logiciel SaaS peut aider ? Un site tiers ? Avec le SEO, vous gardez la main sur la relation avec les contacts identifiés, et vous installez une relation aux petits oignons, jusqu’à la décision d’achat.
  • Avantage n° 9 : devenir la référence en ligne sur son secteur. Grâce aux mécanismes du référencement naturel, ce Graal est à votre portée. Rendez service à votre audience. Ça finit toujours par payer, dans tous les sens du terme.
  • Avantage n° 10 : réduire sa dépendance à la publicité en ligne et profiter d’un retour sur investissement plus compétitif. Cet argument (sonnant et trébuchant) est vérifié : sur le long terme, vos actions SEO sont plus compétitives que vos investissements publicitaires.

Avec la publicité : tant que vous payez, vous êtes visible sur la toile. Si vous arrêtez de payer, vous disparaissez. Tandis qu’avec vos actions SEO concrétisées par du contenu, vous entretenez et fortifiez votre propre site pour en faire une machine à clients.

Dans l’image ci-dessous, visualisez l’évolution du coût du SEO dans le temps, versus le coût de la publicité en ligne : vous comprenez d’un coup d’œil votre intérêt !

Le SEO est plus avantageux que la publicité en termes de coût

Pour illustrer la rentabilité du SEO, l’analyse du domaine de l’éditeur SaaS Sendinblue révèle :

  • que le site de Sendinblue attire un trafic de plus de 230 000 visiteurs qualifiés par mois,
  • que la valeur du trafic généré par le référencement naturel est équivalente à 650 000 euros d’achat publicitaire chaque mois.

Analyse d’un site internet SaaS avec le logiciel SEO SEMrush

Analyse effectuée avec l’outil SEMrush.

Solution n° 1 : comprendre ses clients

Zappez cette étape et tous les efforts que vous allez fournir pour améliorer le référencement naturel de votre site web seront vains.

De quoi s’agit-il ?

Votre objectif est de comprendre vos acheteurs potentiels et de concentrer vos efforts SEO sur le profil de client idéal. Vous devez le déterminer, puis comprendre son parcours d’achat. Il est essentiel d’identifier chaque étape qu’il va franchir avant de souscrire à l’abonnement.

Vous devez aussi comprendre le vocabulaire qu’il emploie pour effectuer ses recherches d’informations en ligne. Le vocabulaire qu’il utilise peut-être très différent du jargon professionnel pratiqué par les experts. Vous ne devez pas supposer de ce qu’il pense, ni supposer des mots qu’il tape dans un moteur de recherche.

Pourquoi faut-il le faire ?

En vous mettant à la place de votre buyer persona (profil d’acheteur idéal), vous listez :

  • les questions qu’il se pose sur votre plateforme,
  • les objections qu’il peut émettre quant à la valeur ajoutée de votre logiciel,
  • les informations dont il a besoin pour comprendre ce que lui apporte votre solution SaaS,
  • les cas d’usages concrets que votre logiciel permet de mieux traiter,
  • les difficultés qu’il rencontre dans son travail (tâches, missions),
  • ses sources de frustrations (tâches répétitives, etc.),
  • ses aspirations, les solutions qui peuvent l’aider à performer dans ses missions,
  • etc.

Toutes ces questions et informations correspondent à des mots-clés ou expressions clés que le prospect tape dans un moteur de recherche.

Comment faut-il procéder ?

L’idéal est de recueillir les impressions de vos utilisateurs et clients actuels en les sondant. Notez les verbatims, les feedbacks, les retours, en étant attentif aux mots énoncés spontanément par vos interlocuteurs.

Mon conseil est de faire preuve d’une grande capacité d’empathie professionnelle : le référencement naturel est en effet étroitement lié au contenu publié sur votre site. Vous devez donc offrir des contenus qui captivent votre buyer persona. Et ce qui le captive avant tout, c’est son métier, pas votre logiciel.

Vous devez donc chercher toutes les informations gravitant autour du métier de votre buyer persona.

Solution n° 2 : rechercher les bons mots-clés

Pour attirer des prospects, et surtout votre profil d’acheteur idéal sur votre site internet SaaS, vous devez vous préoccuper de ce qu’ils recherchent réellement sur Google.

De quoi s’agit-il ?

Si vous êtes un éditeur de logiciel e-mailing, vous pensez naturellement que votre buyer persona tape des termes tels que « logiciel e-mailing » ou « nom de votre logiciel ». Mais quoi d’autres ? Quels sont les autres mots-clés qui sont tapés par votre prospect ?

Vous ne devez pas vous arrêter aux mots-clés concernant le nom de votre entreprise, celui de votre logiciel SaaS, ou la nature/catégorie de votre solution. Il est essentiel de chercher et trouver les mots-clés recherchés par vos prospects à chaque étape du parcours d’achat, mais aussi ceux qui sont relatifs à leur thématique métier.

Pourquoi faut-il le faire ?

Vos objectifs sont de vérifier scrupuleusement les mots-clés qui :

  1. ont réellement tapés par votre buyer persona sur les moteurs de recherches,
  2. correspondent à leur thématique métier,
  3. expriment leurs difficultés et frustrations professionnelles,
  4. exposent leurs aspirations professionnelles,
  5. précisent des solutions, méthodes, conseils pour mieux travailler,
  6. balisent le parcours d’achat en ligne.

Ces mots-clés déterminent les contenus que vous aurez à produire dans le temps sur votre site et blog professionnel.

Comment faut-il procéder ?

En premier lieux, vous pouvez vérifier les mots que vous avez récoltés par sondage et ceux que vous avez identifiés spontanément.

Ensuite, vous devez impérativement espionner les sites internet des éditeurs SaaS concurrents pour observer les mots-clés sur lesquels ils se positionnent dans les résultats de Google notamment.

Par ailleurs, vous devez aussi espionner les sites internet qui sont des concurrents en termes SEO : ces sites internet ne sont pas forcément des sites d’éditeurs de logiciel SaaS, mais délivrent des contenus orientés métier, qui parlent à votre profil d’acheteur.

Solution n° 5 : répondre à l’intention de recherche dans chaque contenu

À chaque mot-clé ou expression clé tapé dans un moteur de recherche correspond une réponse recherchée par l’internaute. Il s’agit de ne pas se tromper…

De quoi s’agit-il ?

Vous détectez des mots-clés pertinents pour votre site internet. Vos prospects tapent ces mots ou expressions clés dans le but d’obtenir une réponse précise associée à ce mot ou ce groupe de mots.

Lorsque vous travaillez un mot-clé, vous allez produire un contenu texte. Votre objectif est que votre page web ou votre article remonte dans les résultats des moteurs de recherche.

Vous devez donc apporter un contenu qui répond à l’intention de recherche associée au mot-clé ou au groupe de mots. En d’autres termes, si votre prospect cherche une définition, vous devez lui fournir une définition. S’il cherche des conseils ou savoir « comment il faut procéder pour obtenir tel résultat », vous devez lui fournir le contenu approprié.

Pourquoi faut-il le faire ?

Lorsqu’un internaute cherche une réponse à sa question, il favorise une page web plutôt qu’une autre. Google donne ainsi de la pertinence aux pages web qui répondent le mieux à la question posée.

Si vous voulez attirer vos prospects sur votre site internet, votre impératif est donc de répondre aux questions posées par vos prospects sur Google sous forme de mots-clés.

Et vous devez y répondre mieux que vos concurrents dans votre contenu afin de vous placer dans le TOP 10 des résultats, voire dans le TOP 3.

Comment faut-il procéder ?

L’objectif est donc de déterminer ce que l’internaute attend en tapant un mot ou une expression clé.

Certaines expressions révèlent facilement l’intention de recherche de l’internaute.

C’est le cas des expressions suivantes :

  • « comment faire une fiche produit »,
  • « logiciel e-mailing »,
  • « comparatif logiciel e-mailing »,
  • « marketing définition ».

Pour d’autres mots ou groupes de mots, il est impossible d’identifier la question qui est posée par l’internaute. Vous devez alors vous mettre à la place de l’internaute et taper le mot-clé dans Google.

Vous devez visiter les dix premières pages pour observer le contenu de ses pages, et quel type de réponse est apporté par ces pages. Vous identifiez alors ce qu’attend l’internaute.

Solution n° 6 : utiliser des mots-clés de longue traîne

La plus grosse erreur d’un éditeur serait de vouloir cibler uniquement le mot-clé qui correspond à sa catégorie de logiciel, ou encore un mot-clé à fort volume et donc très concurrentiel. Ce serait passer à côté de nombreuses opportunités SEO…

De quoi s’agit-il ?

Les mots-clés dits de longue traîne sont des mots ou des expressions clés dont le volume de recherches est assez faible. Ces expressions de longue traîne sont constituées de trois ou quatre mots, voire plus. Généralement, le niveau de concurrence sur ce type de mots est aussi très faible.

Les internautes utilisent des synonymes pour exprimer leurs recherches respectives. Les requêtes (questions posées sur un moteur de recherche) sont donc très variées et nombreuses.

Pourquoi faut-il le faire ?

Le milieu du SEO a prolongé le concept de la longue traîne popularisé par Chris Anderson. Ce dernier a en effet émis l’hypothèse que le chiffre d’affaires obtenu par le total des ventes de livres à faible succès est supérieur à celui réalisé par les best-sellers.

Les statistiques observées sur les sites de vente en ligne tels que Netflix ou Amazon ont démontré que cette théorie se vérifie.

Cet ensemble de mots-clés de longue traîne représente plus ou moins 80 % du trafic issu des moteurs de recherche. Ces mots-clés sont donc à considérer de près !

Comment faut-il procéder ?

D’une part, il est pertinent d’apporter un contenu qualitatif qui répond à la demande exacte de l’internaute. On en revient à l’intention de recherche évoquée plus haut.

D’autre part, il est important d’enrichir le champ lexical d’un article ou d’une page web présentant un contenu long. Je m’explique : lorsque vous allez chercher un mot-clé, certains outils SEO vous permettent d’identifier certains mots-clés dits de longue traîne affichant une « proximité » sémantique.

Il est alors possible de remonter dans les résultats de la SERP sur un mot-clé de longue traîne. C’est possible, mais il faut fournir un contenu très qualitatif et assez long…

Solution n° 7 : renseigner les balises titre Hn de chaque page ou article

Google aime que les choses soient bien rangées et bien structurées, tout comme vos lecteurs. Voyons pourquoi ces balises sont importantes pour le référencement naturel de vos pages web ou articles de blog.

De quoi s’agit-il ?

Les headings html, aussi nommés balises Hn, servent à structurer la hiérarchie d’une page web.

Ces balises sont utilisées pour indiquer des titres. Lorsque le rédacteur intègre son texte, il met les titres de son texte dans ces balises.

La nomenclature de ces balises est, du plus important au moins important : H1, H2, H3, H4 H5 et H6.

Visuellement, les titres ressortent dans le texte en respectant la hiérarchie. Ces balises ont également une fonction importante pour le référencement naturel, car elles indiquent des informations aux moteurs de recherche.

Pourquoi faut-il le faire ?

Il faut renseigner ces balises car elles permettent aux rédacteurs de structurer leurs textes et ainsi d’offrir aux lecteurs des contenus structurés, lisibles et logiques, de la même manière que dans un livre au format papier.

En renseignant ces balises, vous permettez également aux robots de Google de comprendre facilement de quoi parle votre texte et d’identifier la sémantique/le champ lexical.

Si par exemple ces robots constatent de nombreux titres avec un texte important, incluant un champ lexical approprié, votre page va être correctement identifiée sur un sujet précis.

Les balises Hn représentent donc un facteur essentiel pour les moteurs de recherche et le référencement naturel de votre page. Ces balises facilitent l’indexation de vos pages.

Comment faut-il procéder ?

Vous devez rédiger et renseigner les balises titres :

  • une balise H1 pour le titre principal,
  • vos balises H2 pour les grandes parties de votre contenu,
  • vos balises H3 en sous parties de chaque partie H2,
  • sur le même principe on peut descendre jusqu’à H6.

Personnellement, j’atteins rarement le niveau de sous-partie H4.

Attention :

  • pas de H2 sans H1 !
  • pas de H3 sans H2 !
  • pas de H4 sans H3 !

Voici pour exemple comment j’ai renseigné les balises de mon article sur l’inbound marketing dédié aux éditeurs SaaS :

Les headings Titre sont importants pour le SEO d’un site internet SaaS

Solution n° 8 : optimiser ses images, poids et attributs

Vos fichiers images participent au référencement naturel de votre site. Oubliez de renseigner leurs attributs et vous rendez une partie de votre site invisible aux yeux des moteurs de recherche…

De quoi s’agit-il ?

Pour chaque fichier image (.jpeg, .gif, .png, etc.), il est utile de renseigner :

  • le nom du fichier,
  • l’attribut « alt » qui sert à renseigner vos utilisateurs et Google si votre image ne s’affiche pas en raison d’un bug technique temporaire ou d’un mauvais réglage,
  • la légende, qui sert à décrire un peu plus l’image, le contexte, citer l’auteur,
  • l’attribut titre, indispensable pour Google.

Par ailleurs, le poids d’un fichier image doit être optimisé pour le web.

Pourquoi faut-il le faire ?

Cela permet aux robots des moteurs de recherche d’identifier ce qui se trouve sur une image.

Ces balises et attributs permettent à Google, Bing (…) d’identifier vos images dans le contexte que vous fournissez : le texte, le sujet et les mots-clés sont importants dans votre article ou votre page web.

Les mots que vous indiquez pour permettre à Google de reconnaître vos images doivent être cohérents par rapport au contenu texte.

Par ailleurs, un fichier trop lourd prendra trop de temps à s’afficher sur une page web. Les moteurs de recherche pénalisent les sites qui n’offrent pas une expérience utilisateur optimale.

Comment faut-il procéder ?

  • nom du fichier image sans accent avec un tiret entre chaque mot : « quatre-mots-cle-maximum »
  • attribut titre court avec un mot-clé, formulé sans tirets,
  • attribut « alt » décrit en bon français dans le texte, peut aller jusqu’à une phrase descriptive
  • légende décrite en bon français dans le texte, apporte des informations complémentaires et secondaires.

Pour alléger vos images, demandez à votre graphiste qui travaille sur Adobe Photoshop de faire un « enregistrer sous » optimisé pour le web, sans perdre en qualité. Je vous indique également un outil en ligne plus bas pour alléger le poids de vos images vous-même.

Solution n° 9 : optimiser ses balises Title SEO et meta description

Fournir un article de blog ou une page web optimisée pour le référencement naturel, c’est très bien. Il ne faut cependant pas oublier de quelle manière votre contenu apparaît dans les résultats d’un moteur de recherche, car c’est à cet endroit que l’internaute clique… ou pas !

De quoi s’agit-il ?

Mettons-nous à la place d’un professionnel qui cherche un logiciel e-mailing.
Tapons « logiciel e-mailing » dans la barre de recherche.

Voici ce qui apparaît pour chaque résultat proposé par Google :
• un chemin d’url,
• un titre mis en valeur en bleu, il s’agit du Title SEO,
• un texte descriptif en dessous, il s’agit de la méta description

Le title SEO et la méta description sont chacun soumis à un nombre de caractères maximum, comme nous pouvons le voir dans l’image suivante :

Affichage des résultats de recherche d’un logiciel SaaS emailing dans Goggle

Pourquoi faut-il le faire ?

Vous devez renseigner ces champs pour deux raisons majeures :
1. Vous indiquez à Google de quoi parle votre page web (ou article).
2. Vous incitez l’internaute à cliquer sur le résultat correspondant à votre page.

Si vous ne les renseignez pas de manière optimisée, les risques sont les suivants :
• un titre et une méta description peuvent afficher un texte de remplacement de base fourni par votre CMS ne reflétant pas le contenu de votre page, et n’incitant donc pas l’internaute au clic,
• votre page n’apparaîtra pas dans les meilleures positions de la SERP, c’est-à-dire dans le Top 10, donc adieu le trafic…

Comment faut-il procéder ?

La balise Title SEO ressemble au titre principal de votre article ou de votre page web. Vous n’êtes cependant pas obligé de le reprendre tel quel. L’essentiel est de respecter le sens, de rester cohérent et transparent avec le contenu que vous apportez sur votre page.

En effet, si vous vous promettez monts et merveilles avec un Title SEO accrocheur, vous avez intérêt à fournir un contenu qui ne déçoit pas ! Votre Title SEO doit contenir le mot-clé principal et donner envie à vos prospects de cliquer. Cette balise est très importante pour le référencement naturel.

La balise méta description n’a pas d’impact sur le référencement à en croire Google. Personnellement, j’y inclus presque toujours le mot-clé principal, et parfois quelques mots-clés de longue traîne très proche sémantiquement parlant. Le nombre de caractères vous permet d’apporter une description du contenu que vous offrez à l’internaute. Profitez-en pour renforcer sa valeur par un call to action (appel à l’action/au clic) !

Le nombre de caractères est limité pour chaque balise : vous devez donc les rédiger au caractère près. Je vous fournis plus bas un outil pour simuler vos balises Title SEO et meta description avant de les publier, avec une astuce en bonus.

Solution n° 10 : publier sur d’autres sites et obtenir des backlinks

Obtenir des backlinks (ou liens retours) est un signal de popularité pour un moteur de recherche tel que Google. L’objectif est-il d’en obtenir à n’importe quel prix et en grande quantité ? ? Absolument pas : ne jouez pas aux apprentis sorciers avec les algorithmes de Google !

De quoi s’agit-il ?

Un backlink est un lien qui renvoie vers une page de votre site web.

Ce type de lien se trouve sur d’autres sites que le vôtre.

Un backlink peut être :
• fait spontanément par un auteur,
• acheté par une société spécialisée,
• placé selon une logique de partenariat,
• apparaître dans le cadre d’un article sponsorisé.

Les sites internet qui font des liens vers votre site peuvent avoir un rapport avec votre activité ou les thématiques que vous abordez sur votre site. À l’opposé, certains sites n’ont aucun rapport. Les sites gouvernementaux sont un cas particulier car ils bénéficient de la confiance de Google.

Pourquoi faut-il le faire ?

Même si Google tend à diminuer l’importance des backlinks, ils demeurent un facteur important qui participe au référencement naturel de votre site internet SaaS.

Comme dans la vie réelle, Google considère qu’un expert ou qu’une entreprise doit jouir d’une certaine popularité sur le web, participer au débat, démontrer qu’il ou elle est une partie prenante importante de son secteur, sur son marché.

Ainsi, lorsque votre site web bénéficie de backlinks, il bénéficie d’une certaine popularité et d’une certaine crédibilité.

Vous devez donc inspirer la confiance en démontrant votre expertise sur d’autres sites internet en publiant des articles, en étant cité, afin d’obtenir des backlinks pointant vers différentes pages ou articles de blog de votre propre site.

Comment faut-il procéder ?

Ma position sur le sujet est claire : respecter les consignes de Google et ne pas jouer avec le feu.

En effet, Google Pingouin (algorithme de 2012) sanctionne et pénalise les pratiques de netlinking jugées « frauduleuses » et « black hat ».

Pour être sûr de générer des backlinks de bonne qualité, je vous conseille quelques bonnes pratiques :

  • produire du contenu exceptionnel pour générer des backlinks spontanés,
  • ne pas faire d’échange de liens entre deux sites,
  • viser des sites de forte autorité, et uniquement sur les thématiques en rapport avec les vôtres,
  • penser partenariat plutôt qu’achat de liens,
  • ne pas optimiser les ancres de liens sur des mots-clés lorsqu’un backlink est publié sur un site externe, mais plutôt favoriser le langage naturel.

Je vous indique plus bas un logiciel SaaS dédié pour identifier des sites d’autorité pertinents pour vous.

Solution n° 11 : envoyer un signal social à Google

Ce titre résume ma pensée concernant l’impact des réseaux sociaux sur le référencement naturel d’un site internet. Voyons pourquoi les médias sociaux sont des sites à part qu’il faut tout de même investir.

De quoi s’agit-il ?

Le SMO (social media optimization) signifie optimisation sur les médias sociaux. Les plateformes sociales ou réseaux sociaux, tels que LinkedIn, Facebook, YouTube, Twitter et autres, sont des sites à part : il faut les voir et les pratiquer comme des espaces conversationnels.

Google observe comment votre entité s’y comporte, si elle est citée par les internautes, et de quelle manière.

Pour résumer : vos actions, votre comportement, votre popularité, la confiance qu’on vous accorde (…) sont des signaux que les moteurs de recherche interprètent.

Pourquoi faut-il le faire ?

Animer sa présence sur les réseaux sociaux est important : votre marque employeur et votre e-reputation s’y construisent et s’y développent en partie.

Connaissez-vous Google EAT ? E-A-T signifie « Expertise, Authoritativeness, Trustworthiness » ou
expertise, autorité, confiance/fiabilité en français.

Allons à l’essentiel : pour améliorer le référencement naturel de votre site, il faut plaire à Google et lui fournir les signaux qu’il attend.

Google considère que vous devez démontrer votre expertise, jouir d’une certaine popularité/notoriété, un peu comme dans la vie réelle.

Je l’ai expliqué plus haut.

Pour apparaître expert dans votre secteur, vous devez engager votre audience sur les espaces en ligne qu’elle privilégie, et participer au débat.

Les réseaux sociaux sont ainsi des espaces qu’il vous faut investir, pour interagir avec votre audience, et envoyer un signal social clairement identifiable par les moteurs de recherche.

Comment faut-il procéder ?

Les algorithmes des médias et réseaux sociaux ne donnent plus (gratuitement) de visibilité aux posts qui contiennent un lien vers un site externe. À moins de payer pour sponsoriser vos publications ou diffuser de la publicité, vous n’attirerez pas de trafic avec vos posts contenant un lien.

Il faut être malin et créatif pour déjouer ces algorithmes : ceci mérite un article dédié.

Les réseaux sociaux poussent les internautes à rester captifs de leurs plateformes respectives.

Le meilleur moyen pour vous d’envoyer un signal fort aux moteurs de recherche est d’interagir avec votre audience, de partager du contenu pertinent pour elle, bref d’entrer dans la conversation.

Favorisez les échanges en toute transparence et animez votre communauté pour inspirer crédibilité et confiance auprès d’elle. Vous enverrez ainsi un signal positif aux moteurs de recherche.

Solution n° 12 : veiller aux performances techniques de son site

Un site internet est comme une maison : on ne construit rien de durable sans de solides fondations.
Plusieurs aspects techniques comme la sécurité, la maintenance sont importants. Examinons quelques critères essentiels à observer pour avoir un site en bonne santé

De quoi s’agit-il ?

Votre site internet est un « contenant » dans lequel vous publiez vos contenus.

Le SEO technique rassemble tous les éléments qui rendent un site fiable, indexable et sécurisé.
Car ils participent au référencement naturel.

Les critères techniques concernent notamment :

  • votre nom de domaine,
  • les adresses web/urls de vos pages,
  • la sécurité de la connexion à votre site,
  • l’indexation.

Pourquoi faut-il le faire ?

L’objectif est d’optimiser l’infrastructure technique de votre site afin d’offrir un « contenant » propre, en bonne santé et fonctionnel pour que les moteurs de recherche puissent l’explorer et indexer ses pages.

Si vous oubliez de régler un élément, Google peut avoir du mal à interpréter votre site internet. Le risque de ne pas voir son site indexé existe également.

Lorsque les robots d’un moteur de recherche examinent votre site internet, leurs visites doivent être fluides. Tous les critères techniques doivent ainsi être réunis pour faciliter leurs parcours.

Comment faut-il procéder ?

Je vous indique les actions essentielles dans le tableau ci-dessous :

Composantes du SEO technique
Éléments techniquesActions à effectuer
Définir une url unique pour son domaine Il faut indiquer à Google votre préférence : https://votresite.com ou https://www.votresite.com
Vous pouvez le faire depuis la search console. Il faut également le renseigner dans votre CMS.
Renseigner son fichier robots.txtVous devez indiquer dans ce fichier ce que les robots doivent indexer ou non :

lire les consignes de Google.

Optimiser la structure de ses URLsVous devez respecter ce type de nomenclature : https://www.votresite.com/nom-categorie/titre-court-incluant-mot-cle
Optimiser son fichier sitemap XMLGénéralement, il est conseillé d’indiquer dans ce fichier :

  • les pages,
  • les articles,
  • les catégories.

Il faut ensuite soumettre son fichier sur sa Google Search Console.

Fournir du contenu à 3 ou 4 clics de la page d’accueilCela restreint le travail des robots qui indexent plus facilement vos pages.
Certaines exceptions existent pour de très gros sites internet.
Indiquer des URLs canoniquesVous devez veiller à ce qu’une URL unique soit associée à chacune de vos pages.
Vous devez aussi respecter une nomenclature unique d’URL, même lorsque vous faites un lien vers la page. Exemple :
https://www.votresite.com/nom-categorie/titre-court-incluant-mot-cle
ou
https://www.votresite.com/nom-categorie/titre-court-incluant-mot-cle/
Migrer son site sous https Le protocole https signifie que votre site affiche un certificat SSL, qu’il s’agit d’un site sécurisé, donc de confiance aux yeux des moteurs de recherche. Il suffit de demander à son hébergeur de régler ce certificat afin qu’il se renouvelle automatiquement.
Accélérer la vitesse de chargement des pages de son siteD’où l’importance d’alléger le poids de ces images ! Testez le temps de chargement de vos pages et optimisez en vous servant des outils que je vous cite plus bas.
Rendre son site prêt pour l’indexation mobileL’index Mobile First de Google est à prendre en considération si la majorité de vos visiteurs consultent votre site depui son smartphone !
Pour rendre votre site mobile friendly, vous devez adopter un responsive design, qui s’adapte à toutes les tailles d’écran, voire créer spécifiquement un site pour les consultations sur smartphones. Rensignez-vous également sur le format et les plugins AMP “Accelerated Mobile Pages”.

Solution n° 13 : vérifier le contenu dupliqué

Vous pouvez être copié, volé de vos contenus et même vous copier vous-même ! Si dans le premier cas, vous identifiez spontanément le problème, vous pouvez vous étonnez du deuxième cas, le contenu vous appartenant. Éclairages.

De quoi s’agit-il ?

Le contenu dupliqué sur votre propre site web : il s’agit d’un paragraphe copié-collé à l’identique, ou carrément d’une grande partie d’un texte qui a été réutilisé sur une autre page web de votre site. Soit deux fois le même contenu pour deux pages différentes.

Le contenu dupliqué sur un site externe : il peut s’agir d’un blogueur souhaitant vous rendre hommage ou encore d’un vol de contenu intentionnel.

Pourquoi faut-il le faire ?

Il est important de vérifier régulièrement si ses contenus ne sont pas dupliqués sur son propre site, ou volés par des internautes malveillants ou non.

Quelle que soit sa forme, le contenu dupliqué nuit au référencement naturel de votre site internet.
Les moteurs de recherche (pour ne pas dire Google) pénalisent et sanctionnent les sites affichant une grande part de contenus identiques.

Certains internautes peuvent même déposer une plainte pour duplicate content !

Le contenu dupliqué externe et incriminé peut être pénalisé par Google, mais vous pouvez vous faire pénaliser votre propre site web si Google préfère le site de l’entreprise qui nous a volé.

Quant au contenu dupliqué interne, il n’y a pas de pénalité vis à vis de cette pratique : Google ne sanctionne pas la pratique qui consiste à répéter les mêmes paragraphes. Ce qui nuit au référencement, c’est le comportement des utilisateurs face à ces contenus très répétés.

On peut donc dupliquer son contenu en interne, mais avec parcimonie et si cela aide l’utilisateur. Il faut bien garder en tête que si vous dupliquez un contenu sur deux pages différentes qui ciblent un même mot clé, c’est inutile : Google favorise la page qui répond le mieux à la question posée par l’internaute. Il est donc contre-productif de générer deux pages avec du contenu en grande partie dupliqué.

Comment faut-il procéder ?

Pour éviter de produire du contenu dupliqué sur votre site, partez du principe que chacune de vos pages web (incluant vos articles) doit présenter :

  • une url unique,
  • un contenu unique,
  • des balises uniques (titres, méta description, Title SEO, etc.).

Adieu les copier-coller !

Pour vérifier si vos contenus sont dupliqués, je vous indique quelques logiciels dédiés plus bas.

Si vous constatez qu’un site a repris tout ou partie d’un de vos contenus :

  • cas le plus simple : identifiez le responsable de la publication et demandez-lui courtoisement par email ou par téléphone de retirer le contenu dupliqué en lui expliquant pourquoi ; tout le monde ne sait pas que la duplication est mauvaise pour le SEO et votre interlocuteur est peut-être l’un de vos grands fans !
  • cas malveillant : vous avez tenté l’approche courtoise, mais le contenu dupliqué reste en ligne et vous n’avez aucune réponse ; faites une capture d’écran et envoyez-la avec une lettre d’avocat lui sommant de retirer le contenu sous peine de poursuite. Généralement la duplication disparaît.

Je ne suis pas un professionnel du droit des affaires, mais il existe aussi des huissiers assermentés spécialisés faisant un constat en ligne.

Solution n° 14 : analyser le trafic pour améliorer son site

L’objectif général est d’améliorer les éléments qui méritent de l’être. Bien entendu, les taux de clics et de conversion sont à observer selon vos propres objectifs.

De quoi s’agit-il ?

Il est pertinent de se poser des questions relatives à la technique, aux performances de vos pages, ou encore à la qualité de vos contenus :
D’où viennent les visiteurs de mon site ?
De quels pays ?
Dans quelles régions précisément ?
Quel type d’appareil et quel navigateur internet privilégient-ils ?
Dans quelle tranche d’âge se situent-ils ?
Qu’est-ce qui les captivent sur mon site internet ?
Etc.

Pourquoi faut-il le faire ?

Analyser votre site internet vous permet de :

  • connaître l’évolution des pages/mots-clés qui se positionnent dans les SERP’s,
  • déterminer les pages et les sources qui vous apportent le plus de trafic,
  • comprendre les comportements de vos visiteurs,
  • déterminer sur quelles pages vos lecteurs passent le plus de temps,
  • d’identifier certains problèmes ou bugs,
  • connaître les sites qui vous font des backlinks,
  • d’optimiser vos conversions,
  • etc.

Comment faut-il procéder ?

Il est nécessaire de disposer d’un outil d’analyse tel que Google Analytics ou alternative. D’autres outils SEO sont conseillés pour compléter les données fournies par Google Analytics.

Vos outils doivent être configurés pour :

  • exclure le trafic créé par vos collaborateurs (exclusions des adresses IP dans vos bureaux et domiciles de vos salariés si télétravail),
  • intégrer vos divers objectifs, notamment en termes de mots-clés visés,
  • vous permettre d’observer vos indicateurs de manière fluide,
  • détecter les erreurs facilement.

10 logiciels SaaS incontournables pour le SEO

La majorité des logiciels SEO sont disponibles en mode SaaS. Je vous cite également quelques extensions, plugins Chrome ou outils utiles pour le référencement naturel.

Google Ads pour obtenir le nombre de recherches mensuelles exact d’un mot-clé

Tout le monde a entendu parler de cette plateforme de gestion des publicités. Avant que Google Adwords ne devienne Google Ads, il était possible d’accéder gratuitement au nombre exact de recherches mensuelles d’un mot-clé.

Aujourd’hui, ce n’est malheureusement plus le cas. En consultation gratuite, l’outil ne donne qu’une tranche comprise « entre 10 et 100 » ou encore « entre 100 et 1 000 », ce qui est assez frustrant. Surtout lorsque l’on sait que seule la firme de Moutain View détient les nombres exacts de recherches mensuelles : dans le cas de mots-clés de longue traîne, la plupart des outils vous indiquent qu’un mot-clé n’est pas recherché, alors que Google Ads est capable de vous indiquer le volume de recherches mensuelles…

Seul moyen pour accéder au volume mensuel de recherche : dépenser un budget en publicité. J’ai trouvé une astuce pour pallier à ça. Je ne sais pas si elle est encore valable. Vous pouvez la tester en suivant le tutoriel vidéo ci-dessous :

SEMrush, plateforme marketing et SEO complète

Le logiciel SaaS SEMrush (États-Unis) offre une large palette de boîtes à outils pour le SEO, le SEA (la publicité), le social media et le content marketing notamment.

Les fonctionnalités de SEMrush pour le SEO sont nombreuses :

  • analyse de n’importe quel site internet,
  • identification des mots-clés positionnés,
  • analyse des backlinks,
  • création d’un fichier de désaveu de liens toxiques,
  • comparateur de sites,
  • analyse de la difficulté d’un mot-clé,
  • recherche de mots-clés avec le Keyword Magic Tool,
  • recherches de sujets d’intérêts avec l’outil Topic Research,
  • la liste est loooongue !

L’outil offre par ailleurs l’avantage de pouvoir se connecter à vos comptes Google Search Console et Google Analytics pour en exploiter les données. Le module Veille concurrentielle représente un coût supplémentaire non négligeable, mais donne accès à une foule de données sur vos concurrents…
Vous pouvez tester gratuitement SEMrush pour apprécier les fonctionnalités.

Découverte de SEMrush en vidéo :

Yooda Insight pour la recherche de mots-clés

Le logiciel SaaS Yooda Insight est un outil SEO français. L’éditeur offre une base de données imposante pour la recherche de mots-clés en français.

Les fonctionnalités notables de Yooda Insight pour le SEO sont :

  • Site performance : en utilisant cette fonctionnalité, vous obtenez la liste des mots-clés sur lequel un site se positionne, les sites concurrents en termes SEO, le trafic capté grâce aux mots-clés notamment.
  • Market explorer : en utilisant cette fonctionnalité, vous identifiez les expressions proches d’un mot-clé et leur proximité sémantique, ce qui est une mine d’or pour enrichir vos articles ou votre stratégie de mots-clés.
  • Leaders : en utilisant cette fonctionnalité, vous déterminez un classement des meilleurs sites positionnés sur une expression clé, et identifiez facilement les sites qui se positionnent sur une thématique précise.

Vous disposez également d’un Dashboard, à partir duquel vous pouvez effectuer une veille concurrentiels de plusieurs sites web. La plateforme vous donne également des indications pour le SEA comme le CPC (coût par clic). Vous pouvez tester gratuitement Yooda Insight.

Découverte de Yooda Insight en vidéo :

1.fr pour l’analyse sémantique en mode SaaS

Ce logiciel SEO est entièrement dédié à l’analyse sémantique d’un texte. L’outil fournit le champ lexical lié à un mot-clé.

Voici comment le logiciel 1.fr fonctionne :

  • vous choisissez un moteur de recherche (Bing ou Google),
  • vous renseignez le mot-clé ou l’expression visée,
  • vous choisissez de renseigner une URL ou de soumettre votre texte à l’outil,
  • vous obtenez un champ lexical vous indiquant les mots déjà présents dans votre contenu et des suggestions de mots à insérer pour enrichir votre texte.

La plateforme SaaS 1.fr vous indique un score allant de 0 à 100 % : votre objectif est de vous rapprocher des 100 % pour obtenir un texte riche, sémantiquement parlant. L’outil vous permet également de télécharger la liste de mots au format .PDF, ainsi que d’installer son plugin sur le navigateur Chrome.

Découverte de l’outil SEO 1.fr en vidéo :

Visitext de Visiblis pour l’analyse sémantique

Visiblis est un logiciel SEO consacré à l’optimisation sémantique.

L’outil Visitext du logiciel Visiblis présente deux atouts majeurs : pour un mot-clé ciblé, vous obtenez le champ lexical pertinent pour un titre, ainsi qu’un autre champ lexical pertinent pour votre texte.

Sur le même principe que l’outil 1.fr, vous choisissez de renseigner l’URL à analyser, ou charger le texte à analyser. Vous devez également indiquer le pays.

La plateforme SaaS Visiblis génère un corpus et vous indique alors :

  • un score d’affinité sémantique allant de 0 à 10 pour votre texte et votre titre,
  • les mots présents dans votre texte,
  • les mots importants à insérer dans votre texte,
  • idem pour le Titre.

Visitext vous permet par ailleurs de comparer deux URLS ou encore deux textes. J’utilise personnellement les suggestions concernant le titre de l’outil pour travailler un Title SEO.

Je trouve que Visiblis se complète bien avec l’outil 1.fr pour plusieurs raisons. Visiblis est plus exigeant que 1.fr : il est en effet beaucoup plus difficile d’obtenir un bon score avec Visiblis.

Cependant, je trouve que Visiblis est moins performant que 1.fr sur les requêtes à faible volume de recherches mensuelles. Pour ces raisons, je recommande d’utiliser les deux outils.

Découvrez le logiciel SEO Visiblis dans la vidéo suivante :

Majestic SEO pour trouver des domaines d’autorités et vérifier ses backlinks

Ce logiciel SaaS offre un ensemble de fonctionnalités spécifiquement conçues pour l’analyse des liens qui pointent vers un domaine. Majestic SEO est la référence du marché sur ce créneau : la qualité des données générées est en effet grandement appréciée par les professionnels du SEO.

En utilisant les diverses fonctionnalités de la plateforme, vous récoltez des informations fiables pour améliorer votre stratégie de référencement naturel :

  • vous identifiez toutes les pages qui font un lien vers votre site internet,
  • vous observez les ancres de liens utilisées,
  • vous espionnez les backlinks des sites concurrents,
  • vous obtenez la puissance d’un site en termes d’autorité.

Le logiciel Majestic permet de disposer d’une granularité fine concernant également :

  • le Trust Flow, c’est-à-dire l’indice de confiance d’un site.
  • le Topical Trust Flow, c’est-à-dire la thématique prédominante d’un domaine.

La plateforme SEO Majestic est réputée, donc un must pour analyser les liens entrants et construire votre stratégie de netlinking.

Observez dans la vidéo suivante comment utiliser le logiciel SaaS Majestic SEO :

Compresor.io pour alléger le poids de ses images

Compresor.io est un site internet proposant un service en ligne gratuit, simple et facile à utiliser : réduire le poids de vos images.

Ce service comparable à celui d’un logiciel SaaS se montre très utile, puisqu’il vous permet d’alléger considérablement le poids de vos fichiers images : j’obtiens des réductions de poids dépassant les – 60 % !

Vous pouvez télécharger les quatre formats de fichiers acceptés : .JPEG, .PNG, .GIF et .SVG.
Vous disposez de deux types de compression : Lossless (sans perte) ou Lossy (avec perte).

Compressor.io : logiciel en ligne pour alléger le poids de ses fichiers images

SEOmofo pour simuler son Title SEO et sa méta description

SEOmofo est un autre service en ligne gratuit, comparable à l’utilisation d’une plateforme SaaS.
Cet outil vous permet de travailler et de simuler votre Title SEO et votre méta description en live.

Vous obtenez en direct l’aperçu du rendu de votre Title SEO et de votre méta description dans le moteur de recherche Google.

Déclenchez le clic au caractère près ! Mon astuce : dans les résultats de recherche (les SERP’S) les articles s’affichent souvent avec une date. Ceci consomme des caractères, et on l’oublie souvent…
Je vous conseille donc d’inclure une date lorsque vous simulez votre méta description !

Voir mon exemple dans l’image ci-dessous :

Seomofo : solution SEO pour simuler une méta description et un Title dans la SERP

Page Speed Insights pour optimiser le temps de chargement de son site

Cet outil de SEO technique analyse le code d’une page pour restituer des actions d’amélioration afin d’alléger le temps de chargement d’une page. Google fournit gratuitement cet outil en ligne.

PageSpeed Insights détecte des erreurs ou des ressources mal configurées qui deviennent gourmandes lorsqu’il s’agit d’afficher une page web. Une page web mettant du temps à s’afficher augmente le taux de rebond de votre site : les internautes, impatients, s’en vont.

L’outil détecte par exemple si vos fichiers images ne sont pas compressés. PageSpeed Insights peut notamment s’avérer très utile pour évaluer les performances d’un site mobile. Suivez les conseils de l’outil pour corriger les erreurs.

Analyse de la performance d’un site internet SaaS avec le logiciel SEO PageSpeed Insights

Kill Duplicate pour vérifier le duplicate content

Kill Duplicate est un logiciel SEO en mode SaaS entièrement dédié à la détection de contenu dupliqué. Le plagiat peut devenir insupportable : si un site vole votre contenu et qu’il se positionne déjà sur un nombre de mots-clés plus important que le vôtre, il est tout à fait possible que ce texte volé lui profite.

Mais comment est-ce possible ? Lorsque Google rencontre deux pages identiques, il en privilégie une au détriment de l’autre. Et Google privilégie les sites qui envoient des signaux forts en termes de référencement naturel.

L’outil Kill Duplicate propose des fonctionnalités qui vous permettent de détecter le vol de contenu, d’analyser les URLs des sites, ainsi que de traiter le plagiat en contactant le propriétaire d’un site et/ou l’hébergeur, et la plainte auprès de Google.

Le créateur du logiciel SaaS Kill Duplicate vous fait une démonstration dans la vidéo suivante :

Le SEO, pilier incontournable de votre site internet SaaS

Le SEO est un levier d’acquisition de clients performant pour les entreprises SaaS, particulièrement dans une approche inbound marketing.

Pour en exploiter tout le potentiel, il est à mon sens impératif de comprendre ses utilisateurs et ses prospects, et de prendre en compte ce qu’ils recherchent vraiment dans les moteurs de recherche.

Parallèlement, il faut respecter les contraintes techniques et envoyer des signaux positifs pour faire de son site web le favori des moteurs de recherche.

Enfin, dernier point important : le contenu texte. Un bon référencement naturel passe par le pilier contenu. Vos textes doivent en effet répondre à l’intention de recherche, la question posée par votre prospect, et ce, mieux que vos concurrents. Ne négligez pas la qualité de vos textes !

Vous constatez qu’il faut fournir des efforts : je ne vais pas vous dire le contraire.
Mais, franchement : le jeu n’en vaut-il pas la chandelle au regard des avantages générés par le SEO  ?

Pesez le poids de la dépendance financière à la publicité en ligne : cela va vous aider à réfléchir  !